Médecines AncestralesMédecines du Monde

MÉDECINE CHINOISE & AN 2018

 

La médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) : Une des plus complètes et anciennes médecines du monde.

 

Acupuncture, qi gong, taï chi, diététique, massages thérapeutiques, digipuncture, plantes médicinales… La médecine Traditionnelle Chinoise englobe toutes ces techniques dans une approche globale qui prend en compte aussi bien le corps, le mental que l’esprit mais aussi tout l’environnement physique et social du patient.
Issue de pratiques millénaires, la médecine traditionnelle chinoise vieille de 4000 ans, prend notamment sa source dans « Le classique interne de l’Empereur jaune » un livre médical référent datant du 1er ou 2èmesiècle avant J.-C., qui décrit l’utilisation des plantes médicinales et de l’acupuncture. La médecine traditionnelle chinoise est enseignée dans les facultés de médecine de Chine et dans d’autres pays à travers le monde. Elle correspond à un système de pensée dans lequel le « qi » (prononcer tchi) anime l’univers et l’homme et oscille en permanence entre deux polarités, le yang et le yin, le tout au sein de la matière constituée de cinq éléments (feu, terre, eau, bois, métal) en relation avec chaque organe.
Cette énergie – le qi – circule à travers un ensemble de 12 méridiens qui la transportent vers les organes. Bonne santé ou maladie, tout est une question d’équilibre et d’harmonie, notamment entre le yin et le yang, deux forces opposées et complémentaires dont chaque organe a besoin. Parfois pour une raison externe (humidité, froid, vent, chaleur), interne (émotion, stress) ou interne et externe (problème d’hygiène, épidémie), la circulation d’énergie est bloquée ou troublée ce qui créé des déséquilibres (excès ou carences de yin ou de yang). L’art du praticien consiste à repérer ces déséquilibres et à rétablir l’harmonie dans la circulation de l’énergie vitale.

 

Médecine chinoise : les outils

La médecine traditionnelle chinoise utilise plusieurs outils pour aider l’organisme à rester en bonne santé, ou à recouvrer la santé :

  • Les plantes médicinales dans un but préventif ou curatif : c’est la pharmacopée en Chine, mais on retrouve l’équivalent en Occident dans l’herboristerie ou la phytothérapie.
  • L’acupuncture.
  • Les exercices qui font travailler conjointement corps et esprit (exemple : Tai Chi, Qi Gong).
  • La diététique, qui considère que retrouver son énergie vitale passe aussi par les aliments.
  • Le massage (Tui Na).

Théories de la médecine traditionnelle chinoise

La MTC s’appuie sur plusieurs théories :

  • l’équilibre énergétique ;
  • l’équilibre entre le Yin et le Yang ;
  • les interactions harmonieuses entre les 5 éléments (ou 5 mouvements) ;
  • l’utilisation des méridiens et points d’acupuncture.

L’équilibre énergétique

La médecine chinoise considère que chacun d’entre nous est pourvu de courants d’énergies qui circulent plus ou moins bien dans notre organisme.

  • Cette énergie vitale qui circule librement en chacun de nous se trouve également présente à l’extérieur et nous relie à notre environnement (Qi = énergie vitale).
  • Les points énergétiques du corps humain, dont les 7 principaux sont les chakras, permettent à l’énergie de circuler. L’harmonie est présente quand l’énergie circule correctement.
  • Lorsqu’il y a un déséquilibre, la MTC va pouvoir appliquer des techniques de rééquilibrage, une gymnastique adaptée, des séances d’acupuncture, une amélioration de la diététique, etc.

L’équilibre entre Yin et Yang

Appliqué à la diététique, on considère que certains aliments sont plutôt Yin et d’autres Yang.

Les mouvements entre le Yin et le Yang doivent être harmonieux. Là encore, la notion d’équilibre entre ces deux forces opposées est importante.

Les 5 éléments dans la médecine traditionnelle chinoise

La MTC part du principe que l’on doit tenir compte de 5 éléments pour soigner un malade :

  • l’élément metal ;
  • l’élément bois ;
  • l’élément terre ;
  • l’élément feu ;
  • l’élément eau.

On les appelle aussi les 5 mouvements. Ils correspondent à autant de cycles dans le corps humain. Comme pour les autres principes énoncés, il doit exister un équilibre entre les interactions de ces 5 éléments.

Chaque élément/mouvement va renvoyer à un organe particulier :

Élément Feu Terre Métal Eau Bois
Organe Coeur Pancréas et rate Poumon Reins Foie

La médecine traditionnelle chinoise affirme également que chaque organe ne correspond pas seulement à un élément/mouvement particulier, mais aussi à :

  • une saison, un climat ;
  • une orientation ;
  • une saveur, une émotion, etc.

Méridiens et points d’acupuncture en MTC

C’est tout au long des méridiens que vont être répartis les points d’acupuncture.

Ces méridiens suivent une cartographie très précise sur tout le corps et vont déterminer les points qui serviront à appliquer l’aiguille lors d’une thérapie.

À noter : ils sont aussi utilisés pour les autres techniques qui n’utilisent pas les aiguilles.

Philosophie

La médecine traditionnelle chinoise repose avant tout sur une philosophie :

  • L’importance est donnée au fait de maintenir le corps en bonne santé, et non pas à celui de soigner la maladie.
  • L’approche holistique de la personne considère non seulement qu’une maladie doit être considérée dans son aspect physique, mais également que ses causes peuvent provenir d’une mauvaise gestion des émotions. Il faut donc prendre en compte le point de vue de l’esprit et la circulation énergétique.

ET EN 2108…

 

Alors que la Chine évolue à l’occidentale puissance 1000 volts, leurs soins changent, leurs hôpitaux évoluent.

La médecine  occidentale a pris là-bas, un essor considérable et notamment dans les grandes villes où, dans les hôpitaux, le service de médecine traditionnelle est reléguée au sous-sols, comme pour nous, la radiologie.

Dans l’article d’Olivier Vérot que je vous partage ci-dessous, nous constatons nettement que les chinois s’orientent de plus en plus vers un système de médecine occidentale, alors qu’en Europe, la médecine traditionnelle chinoise  devient de plus en plus populaire dans nombreux pays.

A quand une complémentarité entre ces deux médecines car  si la médecine traditionnelle chinoise traite l’ensemble du corps humain pour rétablir notre équilibre à travers les plantes, la médecine occidentale elle, s’attache à rétablir le dysfonctionnement d’un mécanisme précis, avec des molécules purifiées issues de l’industrie pharmaceutique. Voisines, ces deux médecines pourraient trouver des convergences, notamment dans le traitement de maladies chroniques et/ou lourdes.

Aujourd’hui, la Chine a opté pour une complémentarité des deux médecines car la population change…

Et pour nous,  en France , à quand cette ouverture du corps médical aux médecines traditionnelles?

 La France reste l’un des derniers pays de l’Union Européenne à ne pas avoir intégré les médecines non conventionnelles malgré la directive Européenne Collins-Lannoye de 1997.

 

Prenez juste ce qui est bon à prendre pour vous et n’hésitez pas à laisser vos commentaires!

 

 

Par Olivier Pérot

 

.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *