Hypnose & SoinsLA PNL

Dis moi, c’est Quoi la PNL?

 

 

 

 

 

null

 

Un peu comme les enfants qui peuvent poser toutes sortes de questions inimaginables, voir désopilantes dans l’émission de Noëlle Bréham sur France Inter, LES P’TITS BATEAUX, une question simple peut engendrer bien des réponses….

Je me suis donc informée auprès de différents spécialistes et ai suivi une formation en 2015. 

Je vous livre ici les généralités et les applications de cette thérapie brève qui a un nom un peu compliqué  et qui pourtant, offre des résultats surprenants!

La définition de l’objectif est la première étape  et si il est bien défini et ciblé, une seule séance peut résoudre la problématique. Un exemple, la phobie des araignées peut être réglée en une séance versus 4 à 5 en hypnose.  En PNL, nous nous intéressons  plus au « comment » pour résoudre la demande , qu’au « pourquoi » qui implique un cheminement thérapeutique, plus long et bien différent à pleins d’égards.

Bon, on y va pour une définition?

Difficile en fait de la définir car les définitions sont multiples  et le faire en quelques mots ou même phrase, n’y suffirait pas!

Derrière ses 3 petites lettres se cachent les gros mots, Programmation Neuro Linguistique…

 

« La PNL a été mise au point en 1972 par John Grinder, professeur de linguistique, et Richard Bandler, mathématicien et psychothérapeute. Les deux hommes avaient décidé d’étudier les excellents résultats obtenus par certains professionnels de la psychothérapie et de la communication, parmi lesquels Fritz Perls, le fondateur de la gestalt-thérapie, et Milton Erickson, le père de la nouvelle hypnose.

Bandler et Grinder résolurent de réunir en une seule méthode les éléments disparates identifiés chez ces as de la communication, afin de définir les termes d’un savoir-faire conduisant à coup sûr au succès. En France, l’enseignement de cette technique s’est surtout développé par le biais de séminaires destinés aux cadres, négociateurs, pédagogues ou thérapeutes, ainsi qu’à tous ceux qui désiraient acquérir des techniques de communication efficaces, applicables dans leur vie quotidienne. »

Ok, ok…

Programmation comme apprentissage, tous nos comportements découlent de nos apprentissages.

Neuro car nous sommes guidés par une magnifique bio-machine appelé le cerveau,  un réseau de millions de neurones qu’on nous a livré sans mode d’emploi, et qu’il est bon de découvrir.

Linguistique : car on va s’intéresser au langage et à  notre système sensoriel car nos réactions sont dirigées par notre communication (ce que nous disons aux autres mais surtout à nous même, vous êtes la personne avec qui vous parlez le plus)

Ainsi la PNL  propose une boîte à outils de techniques de communication et de changement permettant d’apprendre ou réapprendre à piloter notre cerveau par les motsL’objectif étant la reprogrammation des comportements inconscients limitants par l’analyse et la reproduction ( modélisation) de comportements valorisants et utiles, visant à acquérir un système de valeur plus positif et contribuant à faciliter la réalisation de  vos projets de vie.

Bon, bon ça se précise…

La définition du NLP leadership Summit

« Comme il n’est pas facile de donner une définition simple de la Programmation neuro-linguistique (PNL), nous nous référons en premier lieu à la définition donnée par les membres du NLP Leadership Summit, une association internationale animée par Michael Hall et Franck Pucelik qui depuis 2012, regroupe plus de 70 leaders du monde de la PNL.La définition que donne le NLP Leadership Summit a l’immense mérite de faire consensus au sein des plus grands experts mondiaux de la PNL.Voici les domaines d’étude de la PNL:

La PNL  étudie comment les individus réalisent  de façon efficace ce qu’ils veulent (c’est-à-dire, qui réussissent à atteindre leur objectif), obtiennent les ressources dont ils ont besoin, et améliorent leur capacité à atteindre leurs objectifs souhaités.

La PNL explore la structure de l’expérience subjective, en utilisant les distinctions de la communication (méta-modèle, systèmes de représentation, etc.) dans le but d’en transférer les compétences au développement du soi personnel et d’actualiser ce qui est potentiel.

La PNL a débuté et continue à se développer, par la modélisation d’experts. La PNL modélise en utilisant des méta-modèles tels que: le méta-modèle du langage, le modèle des stratégies, les méta-programmes, les méta-états, les sous-modalités, etc.

La PNL est une attitude et une méthodologie qui laisse derrière elle un sentier de techniques qui découlent de l’épistémologie impliquée dans le mot «attitude » et la structure de modélisation. La «théorie» de la PNL est encodée dans les présuppositions de la PNL. »

ET EN PRATIQUE?

La PNL propose avant tout de mobiliser les ressources de notre inconscient. Ces dernières sont constituées d’expériences ou de connaissances oubliées, de dons encore inexploités qui ne demandent qu’à s’exprimer… Le patient doit donc renouer avec la performance, c’est-à-dire avec sa créativité et sa capacité à s’adapter à une situation. Cela s’appelle la «modélisation». Mieux connaître les moments où l’on se sent efficace et compétent permet alors de construire une «boîte à outils», dans laquelle on puisera à loisir au moment de faire face à une situation difficile.

Déroulement d’une séance

La PNL fait partie des thérapies brèves (de deux  à 10 séances ). Lors d’un entretien préalable , le patient est invité à déterminer ses motivations et à se fixer un objectif à atteindre au cours des séances. Pendant ce temps, le thérapeute observe son patient, afin de savoir quel système sensoriel il privilégie. Chacun d’entre nous est en effet soit visuel, soit auditif, soit kinesthésique – il perçoit l’environnement principalement par la vue, l’ouïe, ou ses émotions –, et crée ainsi son propre filtre, à travers lequel il interprète les événements. Le thérapeute s’adapte alors au mode de communication de son patient, pour le guider dans l’exploration de ses comportements et lui permettre de les reproduire consciemment ou de les modifier si nécessaire.

Les séances peuvent se dérouler de façon assez ludique, sous forme d’exercices pratiques et dynamiques, tout en étant à l’écoute de la partie « inconsciente ».

 

Indications

La PNL est particulièrement efficace pour résoudre des problèmes ponctuels : se remettre d’une rupture ou d’un deuil, préparer un examen, résoudre un blocage précis, sortir d’une série d’échecs, prendre la parole en public… Elle permet aussi d’affronter certains problèmes de santé ou de somatisation, les troubles d’une crise d’identité ou encore de se sentir plus à l’aise en société. Ses outils peuvent être utilisés seuls, mais ils sont souvent intégrés dans un processus global choisi par le thérapeute. N’hésitez pas à l’interroger sur sa démarche.

Contre-indications

Il n’y en a pas, hormis les cas de troubles graves de la personnalité qui relèvent de la psychiatrie.

 

POUR CONCLURE

« Avec la PNL, je suis parvenue à abandonner mes croyances erronées »

 

« Etre pleinement dans le présent »

 

« Effacer la charge émotionnelle d’un souvenir désagréable »

 

 

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *