Médecines AncestralesMédecines du Monde

L’Ayurvéda : Médecine Traditionnelle &  » Science de la Vie »

Il y a quelques années, suite à un cancer, je suis allée à la rencontre d’un médecin ayurvédique…en France.

C’était à La Rochelle.

Cette jeune femme, pratiquait depuis 10 ans déjà et allait passer six mois par an en Inde pour apprendre cette fascinante médecine.

A l’époque, suite au bilan médical, j’ai reçu une prescription de massages, de conseils diététiques à base d’épices, de la Phytothérapie , de la Méditation, du Yoga et des exercices de Respiration.

Etant jeune praticien, elle m’a également conseillé de me rendre en Inde pour rencontrer un Professeur en Médecine Ayurvédique…

 

Je ne suis pas encore partie en Inde, mais mon cœur y est allé!

Grace à l’apprentissage de la méditation et la rencontre avec une extra-ordinaire enseignante en Yoga Hatha , mon corps s’est réparé et mon esprit, s’est allégé !

La médecine ayurvédique, issue de la tradition indienne, est considérée comme l’ une des plus ancienne médecine holistique au monde.

 Originaire de l’ Inde,  également pratiquée dans d’autres parties du monde, L’ayurvéda,  « science de la vie » , de āyus (vie)  et veda (science, ou connaissance) puise ses sources dans le Veda, ensemble de textes sacrés de l’Inde antique.

En l’occurrence, il s’agit d’une approche qui  implique de soigner le malade, non la  maladie. Après un bilan ayurvédique personnalisé, le praticien détermine le type de traitement à mettre en place. Ce traitement va vous aider à rétablir et à maintenir l’équilibre entre votre corps et votre esprit  .

L’Ayurveda demeure une forme de médecine traditionnelle encore vivace en Asie du Sud et reconnue comme telle par l’OMS.

En occident , elle est considérée comme une médecine alternative.

( Des critiques de cette médecine existent cependant en ce qui concerne notamment l’utilisation de métaux lourds tels que le plomb, le mercure ou l’arsenic s’ils ne sont pas soumis aux procédés de purification traditionnels et utilisés dans les quantités prescrites.)

En Inde, toutes ces techniques sont enseignées à l’université ; il existe des pharmacies, des cliniques, des centres ayurvédiques. 

 

Cette médecine s’attache depuis environ 5 000 ans à définir le Prakruti de chaque individu, c’est à dire sa constitution individuelle et le principe dominant qui régit son métabolisme.

La médecine ayurvédique permettrait de reconnaître les particularités physiques, les maladies et les dysfonctionnements les plus courants susceptibles d’affecter les patients. Selon cette science des humeurs, chaque individu est caractérisé par le mélange de trois humeurs.

Les trois humeurs principales fondent les Doshas, les énergies vitales qui régulent l’organisme. On les appelle Vata (le vent), Pitta (la bile) et Kapha (la phlegme).

  • Pour schématiser, ceux qui sont dominés par l’élément Vata ont une silhouette élancée, un caractère imaginatif et impulsif et peuvent être sujets aux insomnies et à l’inquiétude ;
  • Les personnes de type Pitta jouissent d’une certaine résistance mais peuvent être la proie de colères et de réactions passionnelles ;
  • Enfin, les Kapha seraient de constitution solide avec des tendances à l’embonpoint et à la lenteur, voire même des problèmes d’obésité et de cholestérol.

Bien entendu, ces types dominants se retrouvent en proportions variables selon chacun et les types « purs » sont pratiquement inexistants. Il ne s’agit là que d’une vague esquisse car cette médecine raffinée s’attache à définir de nombreux critères en examinant différentes parties du corps : la langue, les yeux, et surtout le poignet dont les pulsations pourront renseigner sur la vitalité du patient et ses possibles pathologies. Les urines sont également au coeur du diagnostique. Il s’agit d’appréhender l’homme dans sa globalité.

 

Pour rétablir l’équilibre perdu, le praticien ayurvédique dispose d’une foule de techniques visant à transformer le corps et l’esprit. Il pourra élaborer un régime alimentaire adapté aux besoins spécifiques de la personne, prescrire des préparations d’herboristerie ou d’aromathérapie, des cures de désintoxication, des massages, des exercices de yoga, des séances de méditation, bref, tout un programme destiné à modifier le mode de vie de la personne. Le médecin est souvent considéré comme une sorte de conseiller qui guide le malade sur la voie de sa guérison. Il existe même une chirurgie védique.

En Inde, il faut de 5 à 6 ans pour former adéquatement un médecin à la pratique clinique.

En Occident, il n’existe pas encore de statut professionnel reconnu pour les praticiens de l’Ayurveda. Cependant, depuis quelques années, se développe une nouvelle profession dont les praticiens pourraient porter le titre de « techniciens en Ayurveda clinique ». Il existe, surtout aux États-Unis, quelques institutions qui dispensent de la formation professionnelle, mais la qualité et la rigueur de l’enseignement peuvent varier considérablement d’un endroit à l’autre.

En médecine ayurvédique, l’évaluation et le traitement des maladies sont individualisés. Ainsi, 2 individus ayant les mêmes symptômes pourront se voir prescrire différents remèdes et recevoir des propositions différentes de changements à leur style de vie et à leurs habitudes alimentaires.

Conséquemment, il peut être difficile d’évaluer avec précision l’efficacité des traitements ayurvédiques selon les critères et la forme des essais cliniques occidentaux.

Malgré tout, un certain nombre de recherches ont évalué les bénéfices de préparations ou de plantes pour des maux spécifiques.

Les applications thérapeutiques sont très nombreuses et il existe un nombre important d’essais dans différentes pathologies allant de l’ Arthrite rhumatoïde aux maladies cardiaques.

Source Passeport santéwww.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/Fiche.aspx?doc=ayurveda-th-applications-therapeutiques-de-la-medecine-ayurvedique

 

 

Et surtout, n’hésitez pas à commenter cet article pour l’enrichir!

  Prenez juste ce qui est utile et bon pour vous!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *